William Youn

« Un vrai poète » doté d’une « technique magistrale » : c’est en ces termes élogieux que la presse parle de William Youn, pianiste coréen né en 1982 qui compte assurément parmi les plus prometteurs de sa génération. Après avoir enregistré trois CD très bien accueillis par la critique, il enregistre actuellement toutes les sonates de Mozart chez Oehms Classics. Lauréat de plusieurs concours internationaux (notamment Cleveland International Piano Competition et concours Reine-Élisabeth de Bruxelles), il a donné un premier concert avec les Münchner Philharmoniker en 2014 à l’invitation de Lorin Maazel.

Après des CD publiés chez Sony Mucic Korea et ARS Produktion, Youn a enregistré deux CD avec des œuvres de Mozart en 2013 et 2015 — sur un piano à queue de concert C. Bechstein D 282. Ces disques, publiés sous le label Oehms Classics et très bien accueillis par la critique, ont reçu le Prix Pizzicato Supersonic.

 

Fotos © Irène Zandel, Gregor Willmes

William Youn joue Mozart

William Youn joue Mozart

Parmi les œuvres de Mozart, les concertos pour piano sont plus fréquemment joués que les sonates, de caractère plus intimiste. Ce qui n’est nullement justifié selon le pianiste William Youn, qui vient d’enregistrer chez Oehms Classics un second CD consacré précisément aux sonates pour piano de Mozart.

L’enregistrement a été réalisé en octobre 2014 sur le piano à queue de concert C. Bechstein D 282 du château de Berlin-Britz. Cet instrument, subtilement préparé par le technicien de concert C. Bechstein Torben Garlin, est fréquemment utilisé pour des enregistrements. Dans le cas présent, l’ingénieur du son était Bernhard Hanke.

Youn a su formidablement tirer parti de l’incroyable richesse acoustique du piano C. Bechstein. Une critique du CD parue dans le magazine Fono Forum indique ainsi d’une part que « Youn suscite l’enthousiasme par sa capacité à faire chanter son instrument », d’autre part que cet enregistrement est un « Mozart qu’on emporterait sur une île déserte ».

Plus d'infos