Reinhard Becker

« Le piano à queue de concert C. Bechstein D 282 transcrit avec une intensité très particulière la musicalité inconsciente du pianiste. Il réagit aux nuances de l’attaque devant lesquelles d’autres instruments sont contraints de capituler. »

Reinhard Becker

 

Reinhard Becker a étudié la musique et la musicologie et a eu pour professeurs de piano Hans Kann (Vienne), Naoyuki Taneda (Karlsruhe), Hans Leygraf et Günter Reinhold.  

Enseignant le piano au Conservatoire supérieur de Trossingen depuis 1981, il y a également dirigé le département Guitare, Harpe et Instruments à touches entre 2001 et 2014 et dirige aussi une classe de prépa à l’Académie de musique de Villingen-Schwenningen depuis 2005. En février 2012, il a été élu directeur artistique du festival Samstagskonzerte der Geistigen Nothilfe Königsfeld.   

Reinhard Becker s’est produit dans de nombreux pays (Brésil, États-Unis, Finlande, Géorgie, Grèce, Koweït, Singapour et Suisse), interprétant principalement des œuvres de Haydn, Beethoven, Schumann, Liszt et Debussy. En 2014, son penchant pour Beethoven l’a conduit à se lancer dans le projet Living Urtext, une édition moderne des partitions de toutes les sonates du compositeur, disponible sur le site de musique à la demande « inter-note ». Becker s’intéresse tout particulièrement à l’élargissement continu du répertoire pour piano à l’aide de nouvelles compositions.  

Il s’est produit à la radio et à la télévision et a réalisé de nombreux enregistrements, le premier à l’âge de seize ans à l’occasion d’un concert retransmis sur la chaîne SDR. À ce CD avec des œuvres de Jean-Sébastien Bach sont venus s’ajouter divers enregistrements d’œuvres de Liszt et Haydn publiés chez Maple Grove Music Productions.

 

Photo © Addicks

Reinhard Becker joue des œuvres de Joseph Haydn

Reinhard Becker joue des œuvres de Joseph Haydn

Ce CD est probablement le dernier enregistré par Reinhard Becker sur le piano à queue de concert C. Bechstein EN du Conservatoire supérieur de musique de Trossingen. À l’été 2011, l’institution a en effet commandé un nouveau modèle, puissant et au son très coloré : le modèle C. Bechstein D 282. Avec ce CD enregistré en 2009, Becker démontre toutefois que l’ancienne version du piano à queue de concert C. Bechstein était déjà parfaitement adaptée pour rendre les œuvres de Haydn dans toute leur clarté et toute leur finesse.Enregistré sous le label canadien Maple Grove (RB 11025), le CD en question contient notamment les sonates n° 33, 59, 60 et 61 ainsi que l’Andante con variazioni en fa mineur. On remarque immédiatement que l’ancien élève de Hans Kann et Hanns Leygraf — devenu à son tour un professeur prestigieux — est familiarisé avec Haydn depuis longtemps. L’interprétation de Becker a toujours un côté très naturel : rien ne semble exagéré, même si tout est parfaitement articulé. Reinhard Becker a incontestablement son mot à dire lorsqu’il s’agit d’interpréter Joseph Haydn, compositeur dont il sait parfaitement rendre le style à la fois parlant et chantant.