Duo Tal & Groethuysen

L’Israélienne Yaara Tal et l’Allemand Andreas Groethuysen forment un des plus brillants duos de pianistes au niveau mondial et se produisent dans les salles de concert les plus prestigieuses. Ils se distinguent notamment par l’originalité de leur répertoire qui remet en valeur des œuvres remarquables pour quatre mains ou deux pianos ayant sombré dans l’oubli.

Le duo Tal et Groethuysen est régulièrement invité à se produire dans les principaux festivals et salles de concert de la planète : Hongkong Arts Festival, Salzburger Festspiele, Festival de La Roque d’Anthéron, Festwochen Luzern, Klavierfestival Ruhr, Musikverein de Vienne, Concertgebouw d’Amsterdam, Philharmonie de Berlin, Alte Oper de Francfort, Elbphilharmonie de Hambourg, Philharmonie de Cologne, Teatro alla Scala de Milan, Philharmonie de Munich, Auditorium de Radio France, Frick Collection de New York, Forbidden City Concert Hall de Pékin, Tonhalle de Zürich.

Le succès international du duo Tal et Groethuysen repose en partie sur leur collaboration exclusive avec Sony Classical depuis une trentaine d’années. Près d’une quarantaine d’albums ont été publiés sous ce label, un grand nombre d’entre eux ayant été récompensés par divers prix. Citons notamment le Preis der Deutschen Schallplattenkritik attribué à onze de leurs CD, un Cannes Classical Award et cinq prix Echo Klassik. En 2020, Yaara Tal et Andreas Groethuysen ont complété leur discographie par un enregistrement des concertos pour deux pianos et orchestre d’Anton Eberl et Jan Ladislav Dussek interprétés avec le HR Sinfonieorchester dirigé par Reinhard Goebel, ainsi que par un double CD avec les Dix-huit études de Reinhard Febel, enregistrement couronné par un nouveau Preis der Deutschen Schallplattenkritik.

Depuis 2014, les deux pianistes sont titulaires d’une chaire de piano solo et piano duo au Mozarteum de Salzburg, Andreas Groethuysen dirigeant par ailleurs le département Instruments à touches de cet organisme.

Fotos © Michael Leis

Reinhard Febel : Dix-huit études d’après l’Art de la fugue de Jean-Sébastien Bach

Reinhard Febel : Dix-huit études d’après l’Art de la fugue de Jean-Sébastien Bach

L’Art de la fugue de Jean-Sébastien Bach (BWV 1080), œuvre considérée comme un manifeste en faveur du contre-point, a donné lieu à d’innombrables transcriptions. À l’occasion de l’édition 2015 du festival Ansbacher Bachwochen, le compositeur allemand Reinhard Febel (né en 1952) a été chargé de revisiter la composition originale pour deux pianos. Se basant sur la partition de Bach, il a « modifié le tempo et le rythme, redéfini l’écho et les couleurs sonores et ajouté des partiels, créant ainsi une surface de jeu raffinée, séduisante et très exigeante pour l’interprète. » (Rondo Magazin)

Le magazine Concerti note pour sa part : « Un procédé à la fois bouleversant et fascinant qui fait intervenir divers principes et au terme duquel les quatorze fugues et les quatre canons de Bach réapparaissent dans une lumière entièrement nouvelle. Mais l’auditeur doit lui aussi faire preuve d’une grande concentration… »

Plus d'info