Irma Gigani

« Merci, cher piano Bechstein, toi qui m’écoutes et me réponds. »

Irma Gigani

 

 

Irma Gigani est née à Tbilissi en 1996 et a intégré une école de musique de sa ville natale (Z. Paliachvili N1 Central Music School) dès l’âge de cinq ans. À partir de 2009, elle a étudié — toujours à Tbilissi — au Conservatoire V. Sarajichvili auprès de Tengiz Amirejibi, avant de partir pour Vienne et de poursuivre ses études à l’Universität für Musik und darstellende Kunst auprès de Stefan Arnold.  

En 2002, elle a remporté le Grand prix du Concours international de Minerbio et participé au marathon Enfants prodiges ayant lieu dans le cadre du Concours international d’art organisé par Liana Isakadze. L’année suivante, elle a remporté le Prix spécial de l’ambassade des États-Unis au 3e concours de musique géorgien et en 2009, elle a reçu une médaille décernée par l’attaché culturel chargé des échanges et du développement. Toujours en 2009, elle a enregistré un CD avec l’ensemble Israel Camerata Jerusalem dirigé par Avner Biron et en 2010, finalement, elle a été lauréate du Concours Chopin de Géorgie et des Étoiles du piano de Lille. 

Irma Gigani bénéficie d’une bourse de la Fondation Vladimir Spivakov/UNESCO et participe régulièrement aux festivals organisés par cet organisme. Elle s’est par ailleurs produite en Géorgie et à l’étranger, notamment au Théâtre de Nice et au festival Beethoven Superstar de Tel Aviv, ainsi qu’avec diverses formations (Ankara Symphony Orchestra, Orchestre de chambre du théâtre du Bolchoï, Mikeladze Tbilisi National Symphony Orchestra dirigé par Ariel Zuckerman et Israel Camerata Jerusalem dirigé par Avner Biron). Il convient encore de mentionner qu’elle a participé à l’édition 2019 du Naarden International Music Festival  avec Alexander Melnikov, Hannes Minnaar et Alfred Brendel.

Notons pour terminer son brillant succès au premier Concours Bechstein-Bruckner organisé en 2021 à la Brucknerhaus de Linz, où elle a remporté le Premier prix et les prix spéciaux de la meilleure interprétation d’œuvres imposées de Bruckner et Mozart. 

Irma Gigani lors du récital donné en tant que lauréate du premier Concours Bechstein-Bruckner

Irma Gigani lors de son concert de remise de prix du 1er Concours Bechstein-Bruckner