Lucas Debargue

Lucas Debargue est né à Paris en 1990 dans une famille où l’on n’est pas spécialement musicien. Vivant à Compiègne à partir de 1999, il s’inscrit au conservatoire local deux ans plus tard mais le quitte à l’âge de quinze ans car il lui pèse de ne pas pouvoir partager sa passion pour le piano avec d’autres musiciens. Membre d’un groupe de rock lorsqu’il est au lycée, il s’installe à Paris après avoir obtenu son baccalauréat à dix-sept ans, s’inscrit pour une licence Art et Lettres à l’université Paris-Diderot et arrête le piano durant trois ans.   Il y revient en 2010 lorsqu’il est invité à se produire à Compiègne dans le cadre de la Fête de la Musique. Peu de temps après, il fait la connaissance de Rena Shereshevskaya, célèbre professeur russe qui enseigne au Conservatoire de Rueil-Malmaison et à l’École normale de musique de Paris Alfred-Cortot. Discernant en Lucas Debargue le potentiel d’un grand interprète, le professeur Shereshevskaya l’accepte dans sa classe à l’École normale de musique et le prépare pour divers concours internationaux, de sorte qu’il commence une véritable formation de pianiste à l’âge de vingt ans.  

Quatre ans plus tard, Lucas Debargue révèle son talent original lorsqu’il participe au Concours international de piano Tchaïkovski 2015, ce qui lui vaut le commentaire suivant sur le Huffington Post : « Aucun autre pianiste étranger n’avait fait sensation à ce point depuis l’arrivée à Moscou de Glenn Bould ni depuis que Van Cliburn avait remporté le Prix Tchaïkovski. »   Interprète intègre et très communicatif, Lucas Debargue tire son inspiration de sources aussi diverses que la littérature, la peinture, le cinéma et le jazz. Son répertoire inclut aussi bien de grands classiques du piano que des œuvres de compositeurs moins connus tels que Nikolai Medtner, Samuel Maykapar et Nikolai Roslavets. 

La participation de Lucas Debargue au 15e Concours international de piano Tchaïkovski a été très remarquée. Bien qu’il n’eût accédé qu’à la quatrième place, son jeu à la fois vigoureux et intellectuel, allié à un phrasé intensément poétique et lyrique, lui ont valu de recevoir le Prix des critiques musicaux de Moscou car « son incroyable talent, sa vision artistique et sa liberté de création [avaient] impressionné le public et les critiques ». Notons que ce prix n’a été décerné à aucun autre participant.  

Signant chez Sony Classical peu de temps après, Lucas Debargue a enregistré un premier CD avec des œuvres de Ravel, Liszt, Chopin et Scarlatti interprétées lors d’un concert donné à Paris, sa ville natale.

Lucas Debargue joue Bach, Beethoven et Medtner sur piano C. Bechstein

Lucas Debargue joue Bach, Beethoven et Medtner sur piano C. Bechstein

En 2016, Lucas Debargue a enregistré — sur un piano à queue de concert C. Bechstein D 282 — un CD Sony Classical avec des œuvres de Bach, Beethoven et Medtner. Tout comme les précédents, ce CD a été très bien accueilli par la critique. La station de radio BR Klassik a déclaré que le jeune pianiste interprétait Bach et Beethoven de manière « magistrale » et que son jeu était « merveilleusement équilibré et nullement maniéré » dans la Toccata en ut mineur. Quant à la station RBB Kulturradio, elle a estimé que Debargue interprétait Bach de manière « convaincante » et que la sonate de Medtner — une œuvre trop rarement jouée — était merveilleuse par sa « sonorité cristalline à vous faire pâlir d’envie ». Toutes nos félicitations !

Plus d'infos