Jeung Beum

En 2017, Jeung Beum fut le premier pianiste coréen à remporter un grand concours de piano d’envergure internationale : l’ARD Musikwettbewerb organisé à Munich. Son succès était dû à sa technique puissante et presque parfaite, ainsi qu’à son style à la fois sûr et patiemment mûri.

Jeung Beum a commencé de jouer du piano à quatre ans et s’est produit en public dès l’âge de huit ans. Après avoir remporté divers concours en Corée, il a interprété à treize ans le Concerto n° 1 de Beethoven avec le Seoul Philharmonic Orchestra. Il a étudié à la Korean National University of Arts auprès de Choong-Mo Kang puis, à partir de 2012, au Conservatoire supérieur de Munich auprès d’Arnulf von Arnim jusqu’à l’obtention d’un master. Il a terminé ses études en 2019 avec un concert-examen au Conservatoire supérieur de Münster, toujours sous l’autorité d’Arnulf von Arnim.

Dès l’âge de vingt ans, Jeung Beum s’est distingué au niveau international en remportant le Concours George-Enescu de Bucarest puis le Prix du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme récompensant les Coréens ayant bien mérité de leur pays. Ce qui lui a permis de jouer avec de grands musiciens et des formations prestigieuses dans des villes telles que Stuttgart, Munich, Dresde, Francfort, Weimar, Leipzig et Berlin, de participer à divers grands festivals européens (Klavier-Festival Ruhr, Cervo Festival, Busoni Piano Festival de Bolzano, Istanbul Piano Festival, Flagey Piano Days de Bruxelles) et de se produire avec de grands orchestres (Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Philharmonie Baden-Baden, Münchener Kammerorchester, Kolloquium Musicum Basel, Philharmonisches Orchester Plauen Zwickau, Seoul Philharmonic Orchestra).

En 2020, Jeung Beum a enregistré — sur piano à queue Bechstein — un premier album avec des œuvres de Schubert, Ravel et Beethoven.