Daniel Hope : « J’aime mon Bechstein »

Le grand violoniste Daniel Hope a un nouvel ami : le piano à queue C. Bechstein B 212 utilisé pour l’émission Hope@Home, qu’il a décidé de garder dans son salon de musique personnel.

Tout a commencé lorsque Daniel Hope a contacté C. Bechstein pour la préparation de l’émission Hope@Home, une coproduction des chaînes WDR et ZDF/Arte pour la série Arte Concert. Initiée au printemps 2020 lors du premier confinement, cette émission rassemble autour du violoniste des musiciens qu’il a invités à venir jouer chez lui. Elle a séduit des millions de téléspectateurs dans le monde entier et contribué à leur redonner… de l’espoir. Pour la seconde saison de l’émission, Daniel Hope a fait installer dans son salon de musique un piano à queue C. Bechstein B 212 dont la voix chaleureuse s’harmonise parfaitement à la sonorité de son violon Guarneri. Baptisée Next Generation, cette nouvelle série d’émissions accueille principalement des jeunes musiciens, certains se produisant en compagnie de « parrains » tels que Till Brönner, Kirill Gerstein, Thomas Hampson ou Sarah Willis.

Tout au long des quarante-neuf récitals de la série, la star du violon présente des jeunes talents, certains fraîchement diplômés de la célèbre Kronberg Academy, d’autres ayant bénéficié d’une bourse de la Fondation Carl-Bechstein, notamment Marie Sophie Hauzel et Ron Maxim Huang. C’est un piano à queue C. Bechstein qui a été utilisé pour la plupart de ces récitals.

Au début de 2021, la série a été poursuivie par arte et WDR sous la devise "Europe@Hope". Daniel Hope consacre une émission à chacun des Etats membres de l’UE, afin de mettre en lumière leur musique et leurs artistes. Les invités l’accompagnent pour interpréter des titres de leur répertoire national, entre compositions classiques, chants typiques, airs populaires traditionnels et morceaux contemporains de tous les genres : l’Europe tout entière s’invite.

Les divers pianistes et Daniel Hope en ont été subjugués, au point que ce dernier a choisi de laisser l’instrument dans son salon, déclarant alors : « J’aime mon Bechstein. Sa voix chaleureuse est une révélation. Nous sommes désormais comme de vieux amis ».

 

Foto © Daniel Waldecker

Les vidéos de la série sont disponibles dans la médiathèque d'arte jusqu'à trois mois après la première diffusion.