Stephen Hough

« Quel plaisir de jouer sur ce merveilleux Bechstein, si chaleureux, si réactif` ! Une entreprise au passé glorieux fabrique aujourd’hui de grands pianos pour l’avenir. »

Stephen Hough

 

Stephen Hough, l’un des plus brillants pianistes de sa génération, mène en parallèle une remarquable carrière en tant qu’écrivain et compositeur. Classé par le magazine The Economist parmi les « vingt génies universels de notre époque », il fut le premier interprète de musique classique à bénéficier d’une bourse MacArthur en 2001. Par ailleurs commandeur de l’Ordre de l’empire britannique depuis 2014, il a été lauréat du Prix de piano Jean Gimbel Lane décerné par la Northwestern University en 2008, a remporté le Royal Philharmonic Society Instrumentalist Award en 2010 et est devenu membre honoraire de la Royal Philharmonic Society en 2016. Après avoir remporté le Premier prix au concours Naumburg 1993 de New York, il s’est produit avec les plus grandes formations d’Europe, de Russie et des États-Unis (Orchestre de Philadelphie, Orchestre national de Russie, orchestres philharmoniques d’Atlanta, Boston, Chicago, Dallas, Detroit, Londres, New York, Pittsburgh, Prague, Saint-Louis, Saint-Pétersbourg, San Francisco, Toronto) et a donné des récitals dans les salles de concert les plus prestigieuses, notamment à Boston, Chicago, Hongkong, Paris, San Francisco, Sydney, Londres (Royal Festival Hall), Washington (Kennedy Center), New York (Carnegie Hall et Lincoln Center).

Régulièrement invité à de nombreux festivals (Aldeburgh, Aspen, Blossom, Budapest, Édimbourg, Salzburg, Tanglewood, Verbier, Chicago’s Grant Park, Hollywood Bowl, La Roque d’Anthéron, Mostly Mozart), il a participé à un concert retransmis à la télévision dans le monde entier, jouant alors avec les Philharmoniker de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle. Il s’est aussi produit une vingtaine de fois aux BBC Proms, notamment en 2009, interprétant à cette occasion tous les concertos pour piano et orchestre de Tchaïkovski, performance répétée ultérieurement avec le Chicago Symphony Orchestra.

Parmi les récompenses attribuées à la soixantaine d’albums que Stephen Hough a enregistrés, citons notamment le Deutscher Schallplattenpreis, le Prix du Monde de la Musique, huit Gramophone Magazine Awards (en particulier Record of the Year 1996 et 2003), le Diapason d’or 2012 pour son CD avec toutes les valses de Chopin, le Gramophone Gold Disc Award 2008 attribué à son enregistrement de toutes les sonates pour piano de Saint-Saëns, considéré comme le meilleur des trente dernières années, ainsi que plusieurs nominations aux Grammy Awards.

Son album avec les concertos pour piano de Rachmaninoff enregistré en public en 2005 a été le CD le plus rapidement vendu dans toute l’histoire du label Hyperion, tandis que celui de 1987 avec les concertos de Hummel a été le plus grand succès du label Chandos. Parmi ses derniers albums, tous publiés chez Hyperion, citons notamment : la Missa Mirabilis (une composition de Hough) enregistrée avec Andrew Litton et le Colorado Symphony Orchestra ; la Sonate pour violoncelle et piano (également appelée Les Adieux, une autre composition de Hough), enregistrée lors d’un récital donné avec Steven Isserlis ; les concertos de Dvorak et Schumann enregistrés avec le City of Birmingham Symphony Orchestra dirigé par Andris Nelsons ; ainsi que le CD avec les dernières œuvres pour piano de Brahms et les cinq concertos pour piano de Beethoven enregistré avec l’Orchestre symphonique de la radio finlandaise dirigé par Hannu Lintu. Stephen Hough publie régulièrement des articles dans divers journaux et magazines britanniques (The Guardian, The Times, The Tablet, Gramophone, BBC Music Magazine). Rappelons qu’il anima durant sept ans un blog pour le Daily Telegraph qui s’affirma comme un forum culturel très populaire et très influent.

photos © C. Bechstein Archiv, Sim Canetty Clarke et Andrew Crowley