Pierre-Laurent Aimard

Pierre-Laurent Aimard compte parmi les plus grands pianistes contemporains et est apprécié dans le monde entier pour ses excellentes interprétations du répertoire des différentes époques. Sa brillante carrière a été couronnée en 2017 par le prestigieux Prix Ernst-von-Siemens. Né à Lyon en 1957, Pierre-Laurent Aimard a étudié tout d’abord au Conservatoire de Paris auprès d’Yvonne Loriod, puis à Londres auprès de Maria Curcio. Ayant obtenu le premier prix au Concours Olivier-Messiaen 1973, il a été choisi à l’âge de dix-neuf ans par Pierre Boulez comme soliste de l’Ensemble intercontemporain.

Il s’est produit dans le monde entier avec de grands orchestres dirigés notamment par Esa-Pekka Salonen, Peter Eötvös, Sir Simon Rattle et Vladimir Jurowski. En tant qu’interprète et chef d’orchestre, il a par ailleurs participé à de nombreux projets organisés au Carnegie Hall et au Lincoln Center de New York, à la Konzerthaus de Vienne, à la Philharmonie de Berlin, à l’Alte Oper de Francfort, au Mozarteum de Salzburg, au Southbank Centre de Londres et à la Cité de la Musique de Paris. Invité au festival de Lucerne et au Tanglewood Festival, il a également été directeur artistique du festival d’Aldeburgh de 2009 à 2016. Lors de sa dernière participation à ce festival, il a interprété l’intégrale du Catalogue d’oiseaux de Messiaen, jouant alors de l’aube au crépuscule. En 2017, finalement, il a été nommé pour trois ans artiste résident au Southbank Centre.

Pierre-Laurent Aimard a étroitement collaboré avec plusieurs grands compositeurs contemporains, notamment György Kurtág, Karlheinz Stockhausen, Elliott Carter, Pierre Boulez et George Benjamin. Il a par ailleurs interprété pour la première fois au monde deux compositions récentes : le concerto pour piano Responses: Sweet Disorder and the Carefully Careless de Sir Harrison Birtwistle, ainsi que les Épigrammes pour piano, violon et violoncelle d’Elliott Carter (la dernière œuvre du compositeur, écrite spécialement pour Aimard).

Dans le cadre de son enseignement à l’Université de Cologne et des nombreux ateliers et conférences qu’il organise, Pierre-Laurent Aimard donne un éclairage très personnel à la musique de toutes les époques. Il est par ailleurs membre de l’Académie des beaux-arts de Bavière et a enseigné au Collège de France durant l’année 2008/2009.

Lauréat de l’Instrumentalist Award 2005 décerné par la Royal Philharmonic Society, il a également été nommé « Interprète de l’année 2007 » par le magazine Musical America. Il convient également de mentionner le site www.explorethescore.org qu’il a lancé en 2015 en collaboration avec le Klavierfestival Ruhr : ce site principalement consacré à l’œuvre de György Ligeti propose notamment des vidéos du compositeur interprétant ses Études pour piano et donnant des classes de maître.

Divers enregistrements de Pierre-Laurent Aimard ont rencontré un franc succès. Citons en particulier son interprétation de L’Art de la fugue de Bach (Deutsche Grammophon), qui a reçu deux distinctions (Diapason d’or et Choc du Monde de la musique), a été numéro un au classement Billboard et fut pour un temps le disque classique le plus téléchargé sur iTunes.

Parmi les distinctions qui lui ont été décernées, on retiendra un Grammy Award pour un CD consacré à Charles Ives (Concord Sonata – Songs, 2005), le prix Echo Klassik pour son CD Hommage à Messiaen (2009) ainsi que le Prix des critiques allemands 2009.

Après trois CD publiés chez Deutsche Grammophon (The Liszt Project en 2011, les Préludes de Debussy en 2012 et le Livre 1 du Clavier bien tempéré de Bach en 2014), Pierre-Laurent Aimard vient de signer un contrat d’exclusivité avec Pentatone, qui publiera l’intégrale du Catalogue d’oiseaux de Messiaen au printemps 2018.