Michel Dalberto

« Les pianos à queue Bechstein ont le son dont j’avais toujours rêvé »

Michel Dalberto

 

 

Michel Dalberto est né Paris. À treize ans, il intégra la classe de Vlado Perlemuter au Conservatoire, où il étudia durant neuf ans. Lauréat du premier concours Mozart de Salzburg, il a également reçu le Prix Clara-Haskil et le Premier prix au Leeds International Piano Competition 1978.

Michel Dalberto s’est produit avec de grands chefs (Sir Colin Davis, Charles Dutoit, Daniele Gatti, Erich Leinsdorf, Kurt Masur, Wolfgang Sawallisch, Iouri Temirkanov) ainsi que dans le cadre de nombreux festivals internationaux (Lucerne, avec Michael Gielen et Paavo Järvi; Florence, avec Rudolf Barschaï; Aix-en-Provence, avec Marek Janowski ; Édimbourg ; Wiener Festwochen ; Schleswig-Holstein ; Grange de Meslay ; La Roque d’Anthéron).

Chambriste réputé, il a joué en trio avec Dmitri Sitkovetsky et Lynn Harrell, en duo avec Boris Belkin, Iouri Bashmet, Gérard Caussé, Henri Demarquette, Truls Mork, Emmanuel Pahud, Vadim Repin et Nikolaj Znaider, ainsi qu’avec les quatuors Ébène et Modigliani.

Michel Dalberto est le seul pianiste contemporain à avoir enregistré l’intégrale des œuvres pour piano de Schubert. Quant à l’intégrale de la musique de chambre de Fauré qu’il a enregistrée — sur piano C. Bechstein — avec Renaud et Gautier Capuçon, elle lui a valu de recevoir le prix Echo Klassik. Parmi les autres récompenses qui lui ont été attribuées, on citera seulement le Diapason d’or, le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros et le Prix de l’Académie du disque français.

Directeur artistique du festival des Arcs durant quinze ans et président du jury du concours Clara-Haskil entre 1991 et 2009, Michel Dalberto a été élevé au rang de chevalier dans l’Ordre national du mérite en 1996 en reconnaissance de son activité artistique.

Jouant et enregistrant depuis plusieurs années sur des pianos C. Bechstein, Michel Dalberto a déclaré : « Les pianos à queue Bechstein ont le son dont j’avais toujours rêvé ».

Photos © Jean Philippe Raibaud und Gérard Proust

Toute la musique de chambre de Fauré

Toute la musique de chambre de Fauré

Un CD présentant l’intégralité des œuvres de musique de chambre composées par Gabriel Fauré a toutes les chances de devenir une référence, et cela d’autant plus si certains des meilleurs musiciens français du moment y ont participé. Tel est le cas de l’intégrale enregistrée entre 2008 et 2010 par le quatuor Ébène, Gérard Caussé (viole), Renaud et Gautier Capuçon (violon et violoncelle), ainsi que les pianistes Nicholas Angelich et Michel Dalberto. Ces cinq CD d’une durée totale de cinq heures publiés par Virgin Classics déterminent de nouveaux standards en matière d’interprétation du grand compositeur.

Spirituellement mélodieux et beau à vous fendre le cœur, cet enregistrement est d’une qualité difficilement égalable. La gamme d’interprétation des musiciens va de l’intériorité lyrique à la puissance affirmée de manière dramatique. Le caractère « fin de siècle » de cette compilation est absolument irrésistible. Les pièces principales en sont deux quartets et deux quintets pour pianos. Nicholas Angelich et Michel Dalberto les interprètent de manière magistrale, faisant chanter avec une grande sensibilité le piano à queue de concert C. Bechstein D 282 préparé par le célèbre accordeur Denijs de Winter. Les deux pianistes tenaient à jouer sur cet instrument car on sait que Fauré lui-même appréciait tout particulièrement la marque C. Bechstein.

Solo-Klavierwerke von Gabriel Fauré

Solo-Klavierwerke von Gabriel Fauré Weitere Informationen zur CD

 

Michel Dalberto publie sous le label Aparte un nouveau CD avec des œuvres pour piano de Gabriel Fauré, enregistré lors d’un récital donné dans la superbe salle de concert du Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris. Son piano à queue C. Bechstein D 282 avait été préparé par Denijs de Winter. Les grands pianistes préfèrent Bechstein !

Plus d'infos