Actualités

C. Bechstein Digital lance un nouvel instrument virtuel : le Digital Grand

Le Digital Grand est le premier logiciel DAW commercialisé par la société C. Bechstein Digital GmbH fondée en 2016.

Pourquoi numériser le son d’un piano à queue C. Bechstein ?

Ce nouveau produit a été développé en reprenant à zéro l’idée même des samples.

S’il existe déjà sur le marché un grand nombre de pianos dont le son a été échantillonné, il n’existait jusqu’à présent aucun sample d’un véritable piano à queue de concert C. Bechstein.  De plus, le C. Bechstein Digital Grand est le résultat d’une approche radicalement nouvelle et résolument moderne d’un piano pour DAW. Avant même d’enregistrer le moindre son, l’équipe technique C. Bechstein a repris à zéro l’idée à la base des samples ainsi que  les solutions précédemment réalisées.

Procédant pour ainsi dire « en marche arrière », cette équipe n’a pas développé le logiciel à partir d’un piano conventionnel, mais en analysant ce que les musiciens professionnels et les producteurs de notre époque attendent d’un instrument virtuel devant être utilisé avec une station audionumérique.

De sorte que le C. Bechstein Digital Grand se révèle être un instrument dont la sonorité et l’interface utilisateur suscitent l’enthousiasme des musiciens et des ingénieurs du son — Avec en plus un accès confortable à la voix C. Bechstein, un jeu agréable et de nombreux paramètres novateurs pour la gestion du son.

Échantillonnage du son C. Bechstein légendaire

« Lors d’un récital donné par Franz Liszt au milieu du XIXe siècle, Carl Bechstein constate que le jeu particulièrement vigoureux du maestro menace de réduire en miettes le piano utilisé. Le jeune facteur de pianos n’aura dès lors de cesse qu’il n’ait fabriqué un instrument permettant aux pianistes d’interpréter sans entraves à la fois les mélodies les plus lyriques et les compositions les plus dramatiques. C’est là le point de départ d’une success story légendaire. » Extrait du livre Die Bechsteins – Eine Familiengeschichte

Le son du Digital Grand a été échantillonné sur un C. Bechstein D 282, c’est-à-dire un instrument qui, par sa voix, son dynamisme et sa puissance, compte au nombre des meilleurs pianos à queue de concert au monde. Chaque note a été enregistrée de nombreuses fois avec une attaque différente, dans les meilleures conditions acoustiques et à l’aide de  micros intégrant la technologie M/S tant appréciée des ingénieurs du son, ce qui explique que les séances d’enregistrement aient duré plusieurs semaines.

La diversité des techniques d’enregistrement utilisées rend le C. Bechstein Digital Grand compatible avec tous les styles musicaux possibles et imaginables : les arrangeurs de musique classique apprécieront la subtilité des samples, tandis que les jazzmen et les musiciens pop seront séduits par l’eldorado de possibilités qu’offrent les outils du logiciel.

 

 

Studio

L’équipe technique C. Bechstein a passé plusieurs semaines aux studios d’enregistrement Teldex de Berlin, lieu légendaire et riche de la tradition Telefunken et Teldec Classics.  La qualité de l’équipement de ces studios, alliée à une collection impressionnante de micros classiques et à l’expérience d’ingénieurs du son ayant remporté plusieurs Grammy Awards, garantit l’excellence de tous les enregistrements qui y sont réalisés. (Voir www.teldexstudio.de pour plus de détails.)

Soigneusement enregistrée par Tobias Lehmann, lauréat de trois Grammies, chaque note issue du C. Bechstein D 282 reste distinctement audible, même jouée en pianissimo et même dans les arrangements les plus sophistiqués. De plus, le signal M/S brille par sa clarté dans tout le spectre dynamique de l’instrument et rend chaque son de manière parfaitement différenciée.

Concept d’enregistrement

Contrairement à ce qui se fait généralement lors d’un échantillonnage, l’équipe C. Bechstein a opté pour un concept d’enregistrement qu’on pourrait qualifier de minimaliste. Au lieu de la technique habituelle qui consiste à enregistrer le son en positionnant le micro à des douzaines d’endroits différents et à réaliser un mixage en post-production,  l’échantillonnage s’est fait avec cinq micros (24 bits/192 kHz, convertisseur Merging) positionnés à seulement trois endroits différents [MS1] et en rajoutant un signal stéréo supplémentaire qu’on peut régler à partir du logiciel afin de rendre au mieux l’« aura » du piano à queue de concert C. Bechstein D 282.  [MS1]Richtig verstanden ? Original : « Statt dutzender Mikrofon-Aufstellungen, aus denen erst in der Postproduktion der endgültige Sound gemischt wird, wurden nur drei klassische Abhör-Positionen mit fünf Mikrofonen (24 Bit / 192 kHz, Merging-Technologies Wandler) aufgezeichnet.

Tous les micros étaient placés extrêmement près du piano afin d’obtenir des échantillons compatibles avec les effets spéciaux qu’on utilise habituellement avec une station audionumérique.

Oliver Hutz, gérant de la société C. Bechstein Digital GmbH, déclare à ce sujet : « Nous avons délibérément renoncé à définir des ambiances spéciales comme en proposent d’autres produits. Notre idée était d’offrir aux utilisateurs de DAW la possibilité de configurer eux-mêmes l’ambiance qu’ils souhaitent et d’éviter ainsi de mettre un frein à leur créativité. »

Célèbre pour ne faire aucun compromis en matière d’optimisation du son, C. Bechstein a appliqué la même rigueur à l’harmonisation des quelques dix mille samples du Digital Grand. Concepteurs de logiciels et facteurs de pianos ont travaillé main dans la main pour créer les différents presets, avec pour résultats une largeur de bande impressionnante et un son naturel quels que soient les réglages choisis. De plus, ils ont innové en programmant les réglages de l’interface plugin de manière prendre toujours en compte le caractère particulier la voix du piano acoustique C. Bechstein à l’origine des sons.

Configuration requise

Le C. Bechstein Digital Grand repose sur le lecteur de samples Kontakt développé par Native Instruments pour plates-formes Windows et Mac OS, de sorte qu’il est compatible avec toutes les stations audionumériques modernes. Le système est également compatible avec le standard NKS et en particulier la technologie Light Guide de Native Instruments qui permet de visualiser la formation du son au niveau des cordes.

Disponibilité

Le C. Bechstein Digital Grand en version Windows ou Mac OS peut être téléchargé dans le monde entier à partir du 1er octobre 2016 pour le prix de 249 euros. Une version avec mémoire flash USB peut également être envoyée par courrier. (Prix : 349 euros, frais d’expédition inclus pour la plupart des pays.)

Informations complémentaires: www.bechstein-digital.com