À propos de Bechstein

C. Bechstein Pianofortefabrik Berlin / C. Bechstein Europe

La marque C. Bechstein a retrouvé sa splendeur d’antan. Les pianos droits et à queue fabriqués par l’entreprise allemande C. Bechstein Pianofortefabrik AG se positionnent distinctement dans le haut de gamme. Fondée à Berlin en 1853, Bechstein offre une gamme complète d’instruments s’adressant à tous les budgets, aux professionnels comme aux conservatoires et aux mélomanes.

Les pianos sont commercialisés par un réseau mondial de revendeurs, auquel s’ajoutent les quatorze C. Bechstein Centers ouverts en Allemagne. C. Bechstein Pianofortefabrik AG a son siège social à Berlin, la manufacture et le centre de recherche/développement étant à Seifhennersdorf, en Saxe. Sa filiale C. Bechstein Europe est quant à elle implantée à Hradec Králové, en République tchèque. Ensemble, ces deux entreprises emploient 350 personnes, ce qui en fait le principal fabricant de pianos européen.

C. Bechstein Europe fabrique les pianos W.Hoffmann en profitant du savoir-faire de la maison-mère. Fondée en 2006 après la reprise d’une unité de production établie de longue date, l’entreprise dispose d’un outil de production ultramoderne grâce à l’investissement de quinze millions d’euros. Cette modernisation, alliée à l’expérience du personnel, à son excellente formation et à des conditions de fabrication optimales, expliquent pourquoi W.Hoffmann est une des rares marques européennes qui se vendent dans le monde entier — même en Asie — et disposent encore d’un potentiel de développement.

C. Bechstein Philosophie

C. Bechstein est une marque de pianos droits et à queue d’excellence, appréciés dans le monde entier pour leur voix incomparablement précieuse qui fascine pianistes et mélomanes depuis plus d’un siècle et demi.

C. Bechstein Pianofortefabrik AG est le principal fabricant européen de pianos droits et à queue du créneau haut de gamme. Le personnel actuel (ingénieurs, facteurs de pianos, spécialistes du bois, du métal, de la finition et de l’harmonisation) constitue la sixième génération travaillant pour l’entreprise fondée à Berlin par Carl Bechstein en 1853. Ce personnage visionnaire réussit d’emblée à fabriquer des pianos dont la voix merveilleusement chantante fascinait déjà les pianistes de son époque.

Le savoir-faire permettant de fabriquer des pianos à la voix d’exception est un patrimoine toujours vivant à la manufacture C. Bechstein de Seifhennersdorf. Eux aussi fascinés par la légende Bechstein, les cent-cinquante employés sont attachés à transmettre leur expérience à la nouvelle génération de spécialistes. Ils mettent à profit la tradition et les dernières innovations en matière de matériaux et de procédés de fabrication afin d’améliorer sans cesse les instruments qu’ils produisent et de perfectionner encore un peu plus la mécanique et la voix Bechstein.

Répliques et nouveaux modèles

Rassemblant un savoir-faire considérable, C. Bechstein est en mesure de fabriquer des répliques particulièrement impressionnantes de pianos d’autrefois. L’entreprise a ainsi reproduit en 2014 le piano à queue doré livré jadis à la reine Victoria, cette réplique étant suivie de deux autres en 2015 : le célèbre Sphinx (1600 heures de travail) et le C. Bechstein B 2012 Sterling (un demi-queue de luxe avec des ornements en argent massif réalisés par Robbe & Berking, le leader européen en la matière). C. Bechstein fabrique volontiers des pièces uniques pour mélomanes en quête d’exclusivité.

Formation d’apprentis

C. Bechstein s’efforce constamment d’enthousiasmer des jeunes originaires de nombreux pays pour la facture de pianos et de leur offrir une formation de haut niveau. À telle enseigne que l’entreprise est un leader mondial en la matière, les apprentis qu’elle forme étant ultérieurement capables de fabriquer des pianos de la meilleure qualité.

Une longueur d’avance

C. Bechstein investit constamment dans la formation continue, la modernisation des conditions de production et l’optimisation des matériaux. De plus, l’entreprise augmente sans cesse son degré d’intégration verticale afin de s’émanciper des sous-traitants et d’obtenir des pièces d’une qualité irréprochable. C. Bechstein se démarque ainsi de la plupart de ses concurrents, qui font de plus en plus appel à la sous-traitance et se contentent d’assembler des pièces livrées par des tiers.