Paul Kuhn

Paul Kuhn appréciait de jouer en public sur piano Bechstein. Tel fut notamment le cas lors du concert anniversaire qu'il donna en 2009 au cabaret "Senftöpfchen" de Cologne. Paul Kuhn, né en 1928, se produisit en public dès l'âge de huit ans, jouant de l'accordéon au Salon de la radio de Berlin en 1936. Âgé de dix-sept ans en 1945, il s'inscrivit au Conservatoire de Wiesbaden et commença de jouer du piano jazz sur scène. Il fut bientôt chargé d'animer une émission de radio sur la station AFN écoutée par les soldats américains, et se produisit dans diverses boîtes de jazz d'Allemagne de l'Ouest.  

À partir des années 1950, Paul Kuhn composa et arrangea des "tubes" chantés par des interprètes de variétés. Le développement rapide de la télévision fit qu'on le vit souvent sur les écrans allemands à cette époque. En 1968, il fut placé à la tête du big-band et de l'orchestre de danse de la station de radio/chaîne de télévision berlinoise SFB. Ce big-band étant dissout en 1980, il fonda son propre orchestre à Cologne et se consacra principalement au jazz à partir des années 1990, notamment par l'intermédiaire du Paul Kuhn Trio.   Paul Kuhn est mort en 2013.

 

Foto © Arne Köhler

Paul Kuhn Trio

Paul Kuhn, qu’on appelle en Allemagne tout simplement « le pianiste » — et cela depuis plusieurs décennies —, a toujours privilégié les pianos Bechstein. En 2009, à l’âge de quatre-vingt-un ans, il a évidemment choisi un C. Bechstein pour le concert donné au Senftöpfchen de Cologne. Avec ce CD rassemblant des classiques du jazz inoubliables, Kuhn et ses partenaires (Martin Gjakonovski à la basse, Wily Ketzer à la batterie et la chanteuse Gaby Goldberg en tant que « special guest ») rendent hommage au regretté Johnny Griffin, ami de toujours de Paul Kuhn qui, comme à son habitude, nous charme par son jeu au swing décontracté.