Julia Vaisberg

Julia Vaisberg est surtout célèbre en tant que pianiste du trio Panta Rhei. Cette formation qui se produit fréquemment sur scène a déjà enregistré plusieurs CD et donné des classes de maître — la plupart du temps sur piano Bechstein.

Julia Vaisberg est née à Saint-Pétersbourg et y a étudié le piano tout d’abord à l’École des enfants surdoués pour la musique, puis au Conservatoire Rimski-Korsakov, où elle a obtenu un diplôme final avec mention. S’étant produite à la Philharmonie de sa ville natale dès son enfance, elle a poursuivi ses études au Conservatoire de Cologne auprès de Pavel Gililov, où elle a obtenu un diplôme de musique de chambre. Elle a ensuite enseigné à ce même conservatoire entre 1997 et 2003.

Lauréate du Concours international de piano Frédéric-Chopin de Varsovie, Julia Vaisberg forme avec Gudrun Pagel (violon) et Sonja Asselhofen (violoncelle) le trio Panta Rhei. Cet ensemble s’est déjà produit dans plusieurs festivals (Lyon, Montepulciano, Schwetzingen, Rheingau), ainsi qu’à la Philharmonie d’Essen et Cologne. C’est dans cette dernière ville que le trio, en collaboration avec la Société musicale locale, a organisé une série de concerts intitulée Dialog der Künste. Bénéficiant du statut de « trio en résidence » au Bechstein Center de Cologne, les trois musiciennes y font preuve d’une grande créativité durant leurs répétitions ouvertes au public ainsi que dans la conception de diverses manifestations telles que des ateliers musicaux et des stages de musique de chambre.

Le trio Panta Rhei participe aux activités culturelles organisées par le Comité central des Juifs d’Allemagne.

Le trio Panta Rhei joue des oeuvres inspirées du jazz

Vous aimez les trios ? Vous allez aimer ce SA-CD paru en 2011 chez Ars Produktion ! Il est dû au trio Panta Rhei, composé de Gudrun Pagel (violon), Sonja Asselhofen (violoncelle) et Julia Vaisberg (piano). Les trois musiciennes ont enregistré des œuvres tantôt sérieuses et tantôt divertissantes, avec pour résultat un CD qui, comme l’indique le livret, « exploite de façon raffinée toutes les possibilités de la musique classique et est tout sauf ennuyeux ».

Cet excellent trio a choisi des œuvres très « jazzy » : danses symphoniques extraites de West Side Story par Leonard Bernstein, Worlds Beyond par Daniel Schnyder, une fantaisie inspirée de Porgy and Bess par George Gershwin, Trio, op. 86 de Nicolas Kapoustine, et même un morceau de Gene Pritsker, jeune compositeur né en 1972 qui n’a aucun problème à surfer entre les styles musicaux. L’enregistrement a eu lieu dans la salle de concert de la Maison des médecins de Düsseldorf — sur un piano à queue de concert C. Bechstein D 280.

Le trio Panta Rhei met en musique le conte Thadeus Troll

Le trio Panta Rhei met en musique le conte Thadeus Troll, avec trois œuvres pour trio et une dizaine d’arrangements d’œuvres pour piano.Outre les concerts conventionnels, le trio Panta Rhei donne fréquemment des concerts destinés aux enfants, ce qui n’est pas sans influencer sa discographie. Le CD Thadeus Troll, par exemple, raconte l’histoire d’un petit bonhomme différent des autres, qui doit s’adapter et grandir — une histoire d’amitié vraie. Le disque a été enregistré à Düsseldorf avec Gudrun Pagel au violon, Sonja Asselhoffen au violoncelle et Julia Vaisberg au piano, la narration étant confiée à Florian Gehlen. La voix richement colorée du piano à queue de concert C. Bechstein est particulièrement mise en valeur dans divers arrangements personnels du trio, notamment le Ballet des poussins dans leur coque de Moussorgski, L’Isle joyeuse de Debussy et Fifi Brindacier de Johansson.

L’enregistrement a eu lieu dans la salle de concert de la Maison des médecins de Düsseldorf — sur un piano à queue de concert C. Bechstein D 280.

Plus d'infos