Actualités

Quatre cycles Beethoven avec Saleem Ashkar

Saleem Ashkar, l’un des plus grands pianistes de sa génération, interprète Beethoven sur piano à queue C. Bechstein à Berlin, en Israël, à Osnabrück et à Prague. Les vidéos projetées en première partie de chacun des récitals, ainsi que le dialogue avec le public qui les suit, établissent des liens entre ces différents lieux.

Le projet Beethoven de Saleem Ashkar, qui permettra d’apprécier les trente-deux sonates du compositeur, s’articule autour du cycle organisé conjointement par C. Bechstein et la Konzerthaus de Berlin. Chacun de ces huit récitals, consacré à un thème particulier, sera donné dans un lieu différent de la capitale allemande : Salle Werner-Otto de la Konzerthaus (22 septembre 2016), Jüdisches Museum (7 octobre 2016), Mendelssohn-Remise (19 novembre 2016), Akademie der Künste (15 décembre 2016), Stilwerk (9 février 2017), Villa Elisabeth (11 mars 2017), Salle Pierre-Boulez de la Barenboim-Said Akademie (5 avril 2017) et Grande salle de la Konzerthaus (4 juin 2017).

 

Beethoven hier et aujourd’hui

Saleem Ashkar, pianiste né à Nazareth, formé en Europe et installé à Berlin, estime que Beethoven est un pionnier qui a révolutionné la musique : « J’ai souhaité mieux connaître le contexte dans lequel il a composé ses œuvres, savoir comment elles ont été appréciées de son temps et depuis lors ». De fait, Beethoven a toujours cherché à dépasser les différences entre les systèmes politiques, les religions et les individus, et à enrichir les possibilités techniques offertes aux musiciens et par là même les habitudes auditives du public. Les différents lieux choisis pour accueillir les récitals programmés illustrent on ne peut mieux toutes les facettes de l’héritage humain et culturel que Beethoven nous a laissé. 
Plus d’informations sur le cycle berlinois : www.konzerthaus.de/de/begegnungen-mit-beethoven

 

Beethoven en Israël

Saleem Ashkar ouvrira un autre cycle Beethoven en septembre 2016, à Osnabrück cette fois. Jouant toujours sur un piano à queue de concert C. Bechstein, il donnera quatre récitals à la Felix-Nussbaum-Haus dans le cadre du festival Morgenland (3 septembre, 28 septembre, 10 novembre et 8 décembre ; quatre autres récitals sont prévus pour l’année 2017). La Felix-Nussbaum-Haus est un musée consacré au peintre Felix Nussbaum, né à Osnabrück en 1904 et assassiné à Auschwitz en 1944. Ce cycle bénéficiera du soutien de Pianohaus Kemp, revendeur C. Bechstein desservant la région Bielefeld/Osnabrück.  

 

Beethoven en Orient

Saleem Ashkar ouvrira un autre cycle Beethoven en septembre 2016, à Osnabrück cette fois. Jouant toujours sur un piano à queue de concert C. Bechstein, il donnera quatre récitals à la Felix-Nussbaum-Haus dans le cadre du festival Morgenland (3 septembre, 28 septembre, 10 novembre et 8 décembre ; quatre autres récitals sont prévus pour l’année 2017). La Felix-Nussbaum-Haus est un musée consacré au peintre Felix Nussbaum, né à Osnabrück en 1904 et assassiné à Auschwitz en 1944. Ce cycle bénéficiera du soutien de Pianohaus Kemp, revendeur C. Bechstein desservant la région Bielefeld/Osnabrück.  
Plus d’informations sur ce cycle : www.morgenland-festival.com/programm-94  

 

Beethoven à Prague

Saleem Ashkar prépare actuellement un quatrième cycle Beethoven : quatre récitals devant être donnés — toujours sur piano à queue C. Bechstein — au couvent Sainte-Agnès de Prague, ensemble architectural dont l’église compte parmi les plus beaux exemples d’art gothique de la capitale tchèque. Les dates prévues sont le 3 octobre et le 12 décembre 2016, ainsi que le 6 février et le 3 avril 2017.  

 

Pourquoi Salem Ashkar a-t-il choisi les pianos C. Bechstein pour ces quatre cycles Beethoven ? L’ancien élève de Daniel Barenboim donne la réponse lui-même : « Les pianos à queue de concert C. Bechstein offrent tout ce qu’un pianiste peut souhaiter : un son clair et richement coloré, une excellente dynamique et une voix incomparablement chantante. »

 

 

Photos © Liudmila Jeremies/ C. Bechstein

Plus d'infos